Herbes aromatiques

Herbes aromatiques

Les herbes aromatiques: le persil qui se cuisine en soupe, en bouillon avec un œuf, accompagne les porées, les omelettes vertes ou arboulastes.

Les jardins sont remplis d'herbes qui se coupent, mais ne s'arrachent pas. Ainsi, on cueille ou cultive des variétés de céleris. L'ache, ou céleri sauvage, la livèche, poussent leurs grandes feuilles déc...

Les herbes aromatiques: le persil qui se cuisine en soupe, en bouillon avec un œuf, accompagne les porées, les omelettes vertes ou arboulastes.

Les jardins sont remplis d'herbes qui se coupent, mais ne s'arrachent pas. Ainsi, on cueille ou cultive des variétés de céleris. L'ache, ou céleri sauvage, la livèche, poussent leurs grandes feuilles découpées en hautes touffes dans les jardins. Leur parfum, lorsqu'on froisse les feuilles, est riche et puissant.

 L'aurone, qui sera plus tard appelée arquebuse en raison de sa propriété particulière de soigner les brûlures dues à la poudre, est un petit arbrisseau aux feuilles très découpées.

Parmi les hautes plantes, qui poussent toutes seules et reviennent sans soins particuliers d'une année sur l'autre, on compte également la tanaisie. Frottées, les feuilles découpées de la tanaisie, (qu'elles soient plates ou crispées), dégagent une odeur vigoureuse, à la limite du consommable. La tanaisie est pourtant consommée en beignets, avant d'être confinée, aux époques ultérieures, à une seule fonction de médicament vermifuge.

On cultive comme des fleurs rares la marjolaine ou l'origan. La sarriette, considérée comme aphrodisiaque, connaît un certain succès. Mais cette gamme de parfums est plutôt tenue par l'hysope, dont les hampes bleues se dressent et qui résiste aux gelées même sévères, et par la sauge, dont le nom latin de salviaqui sauve, assure une renommée et une utilisation très large. On peut citer aussi des fleurs ;  lis, mauve, rose, glaïeul… et l’ail et l’oignon.

Détails

Herbes aromatiques Il y a 4 produits.

Résultats 1 - 4 sur 4.
Résultats 1 - 4 sur 4.