Pain médiéval
Pain médiéval
Le pain
représente l'essentiel de l'alimentation médiévale. Il existe d'ailleurs un terme culinaire pour tous les plats accompagnés de pain à parti du XIIème, le companage ( du latin cum, avec et panis, pain ). 
D'une manière générale, les gens aisés des villes et des campagnes aiment le pain blanc, de pur froment, finement bluté . (ce qui donn...
Pain médiéval
Le pain
représente l'essentiel de l'alimentation médiévale. Il existe d'ailleurs un terme culinaire pour tous les plats accompagnés de pain à parti du XIIème, le companage ( du latin cum, avec et panis, pain ). 
D'une manière générale, les gens aisés des villes et des campagnes aiment le pain blanc, de pur froment, finement bluté . (ce qui donne une mie très blanche et entraîne une déperdition de moitié).
Le pain des paysans et des gens plus modestes est bis ou complet,de même que les tranches sur lesquelles on pose les aliments solides lors des repas (tranchoirs). Ces pains sont de qualité et de poids différents mais de formes rondes peu ou pas salés.
Selon les régions, le pain pouvait intégrer plusieurs céréales. la moitié des champs cultivés était ensemencée avec du froment, l’autre moitié se partageait entre orge, avoine, seigle et millet. « Le sarrasin, c’est-à-dire le blé noir, n’apparaît qu’à la fin du Moyen Âge et dans l’ouest de la France »,
Pétri à la maison par les femmes à la campagne, le pain était cuit au four collectif souvent la propriété du seigneur. Les fournées pouvaient être rares et espacées  (une ou deux seulement dans certaines régions) avec des pains pouvant peser jusqu'à 7 kilos.
Vers le XIVème siècle, des règles très précises sont mises en place par Charles V en 1366 : les talmeliers ne pourront fabriquer que des pains du même poids, avec une farine unique, et un même prix.  Ils feront deux sortes de pain, l’un de tel poids de 4 deniers, et l’autre de 2 deniers. En 1439, on adopte un prix du pain fixe.
 Les céréales sont aussi consommés en bouillies ou sous forme de galettes (tourteaux) principalement en europe de l'est . Dans l'Europe du Nord, de la Grande Bretagne à la Pologne, on consomme des bouillies de gruau d'avoine. Les Gallois consomment une sorte de gruau pour soupe accompagné de poireaux, beurre, lait et fromage coupés en morceaux. Dans l'Italie du Nord, on mange la Polenta de Sorgho. Les Lombards consomment  le panicum ou le millet au lait.
Détails
Résultats 1 - 4 sur 4.
  • 1,80 €

    Assiette en pain de 20 cm environ Composition : farine de blé (contient du gluten), eau, levure et sel. Délai de livraison en fonction de la date de fabrication, séchage,.

    1,80 €
  • 4,74 €

    500 g de pain brioché au gingembreFarine de blé, levain, beurre, sel, œufs, sucre, raisins secs, poudre d’amandes,  gingembre confit et en poudre.(Disponibilité à la vente sur le site selon des jours bien précis de fabrication. Eniron 15 jours. Réponse par mail)

    4,74 €
  • 7,58 €

    1 kg Farine de blé, levain, eau de source, un peu de beurre, sel, œufs, sucre, épices.Disponible sur les fêtes médiévales du Soleil de Brocéliande

    7,58 €
  • 2,92 €

    Tranchoir (tranchouer) : Recette du Ménagier de Paris  : « demi pié d’ample et quatre doigt de large de haut ». Farine de blé complète, du levain et de l’eau.  (Disponibilité à la vente sur le site selon des jours bien précis de fabrication. Environ 15 jours. Réponse par mail)

    2,92 €
Résultats 1 - 4 sur 4.